Découvrez notre sélection des meilleurs pianos à -500€ !

Blog
La Folle Histoire du Requiem de Mozart

Mis à jour le 22 juin 2022 par Richard

Le tristement célèbre Requiem en ré mineur de Mozart est un chef-d'œuvre entouré de mystère, ce qui le rend d'autant plus fascinant, irrésistible et émouvant. L'histoire de la création de l'œuvre implique une commande louche, de nombreux compositeurs et une couverture de tromperie, dans un but purement financier. Tout commence en juillet 1791, lorsqu'un étranger se présente à la porte de Mozart avec une demande un peu étrange.

La commande du Requiem de Mozart

En ce jour de début d'été, un homme décrit comme un "inconnu gris" se présente, prétendant représenter un homme de grande importance qui demande un Requiem à Mozart. L'une des exigences était que Mozart ne devait pas tenter de découvrir l'identité de la personne qui faisait la demande.

Intrigué par les règles entourant la commande, Mozart se lance à corps perdu dans l'écriture du morceau et ne travaille pratiquement à rien d'autre pendant plusieurs mois. Cependant, à cette époque, sa santé se détériore et il est incapable de terminer ce qu'il a commencé. Mozart n'était pas sain d'esprit lorsqu'il a reçu la commande et pensait qu'il avait été maudit pour écrire ce morceau en guise de chant du cygne, car il savait qu'il allait bientôt mourir.

Lorsque le remarquable compositeur est mort à l'âge de 35 ans, le 5 décembre 1791, il n'avait réussi qu'à achever les mouvements du Requiem et du Kyrie dans leur intégralité. Il a laissé des esquisses de base couvrant les parties vocales et les lignes de basse à exécuter pendant le Dies Irae jusqu'à l'Hostias, mais l'œuvre entière était loin d'être achevée.

Les soucis financiers de Constanze Mozart

Pour encourager Mozart à terminer l'œuvre, le messager lui a donné la moitié des honoraires avant qu'il ne commence, avec la promesse de lui verser le reste après la livraison de l'œuvre. Cet accord a laissé Constanze, la femme de Mozart, confrontée à un gros problème.

Elle craignait que si elle remettait uniquement le travail que son mari avait achevé avant sa mort, elle ne recevrait pas le paiement final et le commanditaire pourrait même demander le remboursement du paiement initial. Elle avait déjà du mal à joindre les deux bouts et a décidé de demander à d'autres compositeurs talentueux de terminer ce que Mozart avait commencé en secret. Son plan consistait à livrer l'œuvre terminée et à prétendre que Mozart l'avait achevée avant sa mort afin de pouvoir percevoir le paiement restant.

Constanze Mozart

Achèvement par des compositeurs contemporains

Le premier compositeur auquel Constanze a demandé de l'aide est Joseph von Eybler. Il a orchestré la musique suivant le Kyrie, mais n'a pas pu en faire plus et a rendu le Requiem inachevé à Constanze. Sur les conseils de ce dernier, la veuve de Mozart a remis l'œuvre en cours à Franz Xaver Süssmayr, l'un des anciens élèves de Mozart qui savait très bien comment le maître compositeur avait l'intention de terminer l'œuvre.

Süssmayr a emprunté une grande partie du travail d'Eybler pour achever le Requiem, mais il a également ajouté sa propre orchestration aux mouvements suivant le Kyrie, complété le Lacrimosa et ajouté les pièces maîtresses requises pour un Requiem, à savoir le Sanctus, le Benedictus et l'Agnus Dei. Il a complété son œuvre en incluant la section finale, Lux aeterna, en adaptant soigneusement les deux mouvements d'ouverture originaux écrits par Mozart à des paroles différentes.

Selon Constanze et Süssmayr, c'est ainsi que Mozart avait prévu de terminer le Requiem. Cependant, certains critiques affirment qu'il est peu probable que ce soit le cas et que Mozart n'aurait jamais répété les deux sections d'ouverture s'il avait survécu assez longtemps pour terminer l'œuvre lui-même.

Süssmayr a réécrit l'intégralité du Requiem de sa propre main, afin qu'il soit plus difficile de dire qu'il avait été composé par plusieurs compositeurs, et l'a remis lui-même au messager qui l'avait demandé. Pour rendre l'œuvre aussi convaincante que possible, la signature contrefaite de Mozart a été ajoutée, ainsi que la date de 1792.

Statue de Mozart

La promotion du Requiem par Constanze

Pour que Constanze continue à recevoir de l'argent du Requiem après sa livraison, il était important que le grand public continue à croire que c'était Mozart et Mozart seul qui l'avait composé. De cette façon, le Requiem générerait des revenus beaucoup plus élevés de la part du public et des éditeurs que s'il était de notoriété publique qu'il avait été composé par plusieurs compositeurs.

Pour ce faire, Constanze a inventé de nombreuses histoires autour de la création de la pièce. Et en raison du manque de dossiers détaillés, il est presque impossible de distinguer la fiction de la réalité. Elle prétendait que, durant ses derniers jours, Mozart était convaincu qu'il avait été empoisonné et qu'il composait le Requiem pour lui-même. Il était tellement déterminé à achever son œuvre que, pendant ses dernières heures, il transmettait tous ses plans à son assistant, afin qu'il puisse la terminer exactement comme Mozart l'avait prévu.

L'homme derrière la commande

Lorsque le Requiem en ré mineur de Mozart a été achevé en 1792, il a été livré au comte Franz von Walsegg. C'est lui qui, à l'origine, avait commandé l'œuvre pour qu'elle fasse partie d'un service de Requiem commémorant l'anniversaire de la mort de sa femme. Il est probable que Walsegg avait l'intention de faire passer l'œuvre pour la sienne, puisqu'il n'était qu'un simple musicien de chambre amateur qui commandait régulièrement des œuvres à des compositeurs de talent et les revendiquait ensuite comme siennes. Constanze a lutté avec Walsegg pendant 12 mois entiers avant qu'il ne cède finalement et reconnaisse Mozart comme le véritable compositeur du Requiem en ré mineur.

Quels que soient les compositeurs à l'origine du Requiem en ré mineur et le degré d'implication de Mozart, il s'agit toujours d'une œuvre merveilleuse, riche en émotions, que d'innombrables personnes dans le monde entier apprécient autant aujourd'hui qu'à l'époque de sa création, il y a plusieurs siècles.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
5/5 - (1 vote)

Commentaires
Votre avis nous intéresse !

Dans l'optique de toujours vous fournir le meilleur contenu possible, nous sommes ouverts à tous vos avis et suggestions.
Nous essayons également de répondre à vos questions le plus rapidement possible !
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bannière flowkey
Nos partenaires
Logo Rhapsody Couleur
En tant que partenaires avec les différents marchands présents sur le site, nous pouvons percevoir une commission sur les achats effectués via nos liens (sans aucune contrepartie de votre côté).
N'acceptant aucun article sponsorisé, cela nous permet de rester indépendants et totalement impartiaux tout en continuant à vous fournir les meilleurs conseils et informations possibles !
© 2022 – Conçu en France avec 💙
0
Cet article vous plaît ? Dites-le nous !x