Découvrez notre sélection des meilleurs pianos à -500€ !

Pssst... Ça vous dit d'impressionner tous vos proches grâce à des musiques connues et faciles à apprendre ?
Car il se trouve que notre nouveau recueil de partitions en comporte 33, oui oui vous avez bien lu, 33 !

Profitez de tout ce petit monde au même prix qu'un abonnement Spotify en cliquant ici 😉

Partition
Ne Me Quitte Pas

Mis à jour le 22 juillet 2022 par Élodie
Partition de Musique

Pour une chanson écrite à propos d'un ensemble de circonstances très particulières, "Ne me quitte pas" de Jacques Brel s'est avéré avoir un pouvoir universel. Cette chanson n'a d'ailleurs pas été traduite seulement en anglais. On peut avoir le cœur brisé en hébreu, en afrikaans, en arabe, en finnois, en frison occidental et dans la plupart des langues intermédiaires. Car qui, à un moment donné de sa vie, n'a pas eu le cœur si inconsolable, si désolé, si insupportable qu'il est prêt à perdre toute dignité et à faire écho à l'appel de Brel : "Ne me quitte pas" ?

Artistes
Nina Simone
Jacques Brel

Année
1959

Instrument
Piano

Niveau
Intermédiaire

Page(s)
3

Le saviez-vous ?

Brel enregistre "Ne me quitte pas" le 11 septembre 1959, pour son quatrième album "La Valse à Mille Temps", et puise dans sa propre misère pour ce qu'il appelle "un hymne à la lâcheté des hommes". Il avait été écrit après que la chanteuse et actrice Zizou ait mis fin à leur relation. Sa raison ? Elle est tombée enceinte, et Brel - déjà marié - a refusé de reconnaître l'enfant, ce qui l'a conduite à avorter.

C'est alors que Brel a écrit sa chanson, ridiculisant ostensiblement les hommes pour leur volonté de s'avilir devant les femmes, bien qu'il soit difficile de lire les paroles et de ne pas voir le narrateur comme la victime : il n'est pas question d'enfants non reconnus ou d'avortements ici, juste de passion condamnée.

Mais la chanson a transcendé ses origines : la mélodie de Brel a traversé les âges, et il y a un délicieux contraste entre les sombres couplets et les refrains, où la musique s'anime comme des feuilles prises dans une brise d'automne, sur une mélodie empruntée à Liszt.

Simone Langlois a enregistré la première reprise, également en 1959 (la chronologie n'est pas claire, mais certains pensent que sa version est antérieure à celle de Brel). Les reprises en français ont été monnaie courante tout au long des années 1960, pas toujours par des chanteurs français. Nina Simone l'a chantée en 1965, d'une voix grandiose et déçue, d'une détresse hivernale : son désespoir est une profondeur sans fin, une fosse océanique de tristesse.

La sensibilité particulière de Brel - dissolue, légèrement nihiliste, totalement ouverte aux états altérés et méprisante des sensibilités bourgeoises - était très proche de celle de la scène rock de la fin des années 1960, même si sa musique n'avait rien en commun avec la plupart des groupes de cette époque. Deux auteurs-compositeurs américains, Rod McKuen et Mort Shuman, ont entrepris de traduire son œuvre. Les versions de Shuman, auteur-compositeur de l'ère du rock'n'roll qui a porté l'œuvre de Brel sur la scène new-yorkaise dans la revue "Jacques Brel Is Alive and Well and Living In Paris", sont considérées comme de meilleures traductions, mais c'est McKuen qui a redéfini "Ne me quitte pas" en "If You Go Away".

Frank Sinatra, qui entre dans une phase difficile de sa carrière et passe parfois pour le grand-père un peu dérouté par cette nouvelle musique pour enfants, reprend la chanson pour son album "My Way" en 1969, et elle lui convient parfaitement - tout en bas de sa tessiture, un léger flottement autour de certaines notes soulignant sa vulnérabilité. Du sublime au ridicule : elle est suivie sur l'album d'une version de "Mrs Robinson" d'une horreur stupéfiante, qui ne fait pas mouche.

Les interprétations ne se sont jamais arrêtées. Les jeunes artistes continueront d'entendre Scott Walker ou Nina Simone et voudront contribuer à cet héritage. C'est ainsi que Lauryn Hill a enregistré "Ne me quitte pas" sur un album hommage à Simone ; Marc Almond, comme Walker, s'est mis très tôt à explorer le répertoire de Brel - son premier essai de "If You Go Away", une version dramatique et cassante au piano, a été enregistré en 1982, avec un Almond magnifiquement surmené.

On pourrait passer des jours à écouter toutes les versions de "Ne me quitte pas", des enregistrements obscurs en langue étrangère à Barbra Streisand et Céline Dion. "Ne me quitte pas" n'est définitivement pas prête de nous quitter.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
5/5 - (1 vote)
Newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien manquer de nos meilleurs articles et des promotions de nos partenaires !

    Bannière flowkey

    Commentaires
    Votre avis nous intéresse !

    Dans l'optique de toujours vous fournir le meilleur contenu possible, nous sommes ouverts à tous vos avis et suggestions.
    Nous essayons également de répondre à vos questions le plus rapidement possible !
    S’abonner
    Notification pour
    guest
    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
    Bannière iMusic School
    Nos partenaires
    Logo Rhapsody Couleur
    En tant que partenaires avec les différents marchands présents sur le site, nous pouvons percevoir une commission sur les achats effectués via nos liens (sans aucune contrepartie de votre côté).
    N'acceptant aucun article sponsorisé, cela nous permet de rester indépendants et totalement impartiaux tout en continuant à vous fournir les meilleurs conseils et informations possibles !
    © 2022 – Conçu en France avec 💙
    0
    Cet article vous plaît ? Dites-le nous !x