Les Deux Arabesques, L. 66, est un couple d'arabesques composé pour piano par Claude Debussy. Il s'agit de deux de ses premières œuvres, composées entre les années 1888 et 1891, alors qu'il avait encore la vingtaine.

Bien qu'il s'agisse d'une œuvre précoce, les arabesques contiennent des indices de l'évolution du style musical de Debussy. En effet, cette composition est l'une des toutes premières pièces musicales impressionnistes, qui reprend la forme d'art visuel française. Debussy semble errer à travers les modes et les tonalités, et réalise des scènes évocatrices à travers la musique. Pour lui, une arabesque musicale est une ligne courbée en accord avec la nature, et sa musique reflète les célébrations de formes dans la nature faites par les artistes de l'Art nouveau de l'époque. À propos de l'arabesque dans la musique baroque, il a écrit :

"C'était l'époque de la "merveilleuse arabesque", lorsque la musique était soumise aux lois de la beauté inscrites dans les gestes de la nature elle-même."

Les deux arabesques reçoivent ces marques de tempo :

  • Andantino con moto
  • Allegretto scherzando

 

Arabesque n° 1 : Andantino con moto

Cette arabesque est dans la tonalité de mi majeur. Ce morceau commence par un parallélisme de triades en première inversion, une technique de composition très utilisée par Debussy et d'autres impressionnistes, remontant à la tradition du faux-bourdon. Elle mène à une section plus large commençant par un arpège de la main gauche en mi majeur et une progression pentatonique descendante de la main droite en mi majeur.

La deuxième section B plus calme est en la majeur, qui commence par un geste (E-D-E-C♯), passe brièvement par mi majeur, revient en la majeur et se termine par une prononciation audacieuse du geste E-D-E-C♯, mais transposé dans la tonalité de do majeur, joué forte.

Au milieu de la récapitulation de la section A, la musique passe à un registre plus élevé et descend, suivie d'une grande gamme pentatonique ascendante et descendante, et se résolvant à nouveau en mi majeur.

Arabesque n° 2 : Allegretto scherzando

La deuxième arabesque en sol majeur est nettement plus rapide et plus vivante. Elle s'ouvre sur des accords de la main gauche et des trilles de la main droite. Le morceau fait plusieurs transpositions et explore un registre plus bas du piano. Une fois de plus, on remarque un soupçon de la gamme pentatonique. Le style ressemble plus étroitement à certaines des œuvres ultérieures de Debussy. Comme les dernières mesures de la première arabesque, cette arabesque se termine de façon similaire.

Les meilleurs recueils pour enfant

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 02/08/2021 23:22
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 02/08/2021 23:22

Retrouvez également...

Inscrivez-vous à la newsletter Rhapsody et recevez un récapitulatif hebdomadaire de nos articles, sans aucun spam. Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données.
Rhapsody regroupe à travers un large catalogue une grande variété d’instruments et autres accessoires musicaux modernes dont la qualité est reconnue à ce jour. En effectuant des achats via les liens présents sur le site, vous participez à la qualité du contenu qui vous est proposé.
Thomann • Woodbrass • Fnac • Darty • Boulanger • Amazon • Cdiscount
© 2021 – Rhapsody.fr