L'"Ode à la joie" de Ludwig van Beethoven a été composée en 1824, dans le dernier mouvement de sa dernière symphonie, sans doute la plus célèbre, la Symphonie no 9. La première a eu lieu à Vienne le 7 mai 1824 et, malgré le manque de pratique et de répétitions, le public était en extase. C'était la première fois que Beethoven montait sur scène depuis 12 ans.

À la fin de la représentation (bien que certaines sources affirment que cela aurait pu être après le deuxième mouvement), on dit que Beethoven a continué à diriger alors que la musique était terminée. L'un des solistes l'a arrêté et l'a fait se retourner pour accepter ses applaudissements. Le public était bien conscient de l'état de santé de Beethoven et de sa perte d'audition, alors en plus d'applaudir, ils ont jeté leurs chapeaux et leurs écharpes en l'air pour qu'il puisse voir leur approbation massive.

Cette symphonie est considérée par de nombreux musicologues de renom comme l'une des plus grandes œuvres de la musique occidentale. Ce qui la rend si particulière, c'est l'utilisation que fait Beethoven de la voix humaine ; il a été le premier grand compositeur à l'inclure dans une symphonie. C'est pourquoi vous verrez souvent la Symphonie n° 9 appelée "Symphonie chorale". La 9e symphonie de Beethoven, avec un orchestre plus grand que tous les autres à l'époque et une durée de jeu de plus d'une heure (plus longue que toute autre œuvre symphonique), a marqué un tournant majeur pour la musique classique ; elle a servi de catapulte vers la période romantique, où les compositeurs ont commencé à briser les règles de la composition et à explorer l'utilisation de grands ensembles, l'émotion extrême et l'orchestration non conventionnelle.

En 1972, le Conseil de l'Europe a fait de l'"Ode à la joie" de Beethoven son hymne officiel. Des années plus tard, en 1985, l'Union européenne a fait de même. Bien que le texte de Schiller ne soit pas chanté dans l'hymne, la musique transmet les mêmes idées de liberté, de paix et d'unité.

Pendant la Première Guerre mondiale, des prisonniers allemands détenus par le Japon ont fait découvrir à leurs geôliers la 9e symphonie de Beethoven. Des années plus tard, les orchestres japonais ont commencé à l'interpréter. Puis, après les événements dévastateurs de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux orchestres japonais ont commencé à la jouer à la fin de l'année, dans l'espoir d'attirer suffisamment de spectateurs pour aider à financer les efforts de reconstruction. Depuis lors, c'est devenu une tradition japonaise de jouer la 9e symphonie de Beethoven à la fin de l'année.

Partition Hymne à la Joie

Télécharger gratuitement (PDF & HD)

Les meilleurs recueils pour enfant

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 02/08/2021 23:22
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 02/08/2021 23:22

Retrouvez également...

Inscrivez-vous à la newsletter Rhapsody et recevez un récapitulatif hebdomadaire de nos articles, sans aucun spam. Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données.
Rhapsody regroupe à travers un large catalogue une grande variété d’instruments et autres accessoires musicaux modernes dont la qualité est reconnue à ce jour. En effectuant des achats via les liens présents sur le site, vous participez à la qualité du contenu qui vous est proposé.
Thomann • Woodbrass • Fnac • Darty • Boulanger • Amazon • Cdiscount
© 2021 – Rhapsody.fr